MSM
carte mont saint michel

Gagnés sur la mer par endiguement, les sols de la baie du Mont-Saint-Michel (polders) sont très fertiles. A l'époque où la mer venait recouvrir les terres, elle y laissait des dépôts marins composés essentiellement de limon.

Dès 1870, les surfaces libérées étaient consacrées à l'herbage et les exploitations avaient vocation d'élevage. C'est à partir des années 50  que la culture de légumes a démarré.

Les légumes ont trouvé dans le sol de la Baie tous les éléments nécessaires à leur développement.

Le limon composé de particules sableuses  extrêmement fines donne à la terre une structure très souple, très meuble qui permet aux légumes de grandir dans les meilleures conditions.

L'eau, précieuse pour les cultures, est naturellement là. Ici, l'irrigation est un mot inconnu car les sols des polders ont une réserve en eau exceptionnelle.

Les cultures

Depuis quelques années maintenant, les producteurs diversifient leurs cultures et proposent une large gamme de légumes. Aujourd'hui, la région du Mont-Saint-Michel produit environ 58 000 tonnes de légumes par an.

LEGUMES
TONNAGES
Périodes de récolte
Carotte
23 000
mi-juillet à fin-mars
Salade
17 000
mars à décembre
Poireau
5 000
mi-août à fin-avril
Céleri rave
4 000
toute l'année
Pomme de terre chair ferme
4 000
août à fin novembre
Navet
4 000
fin-mai à fin-mars
Chou
1 000
août à fin avril

 

mont saint michel céleris raves

 Champ de céleris raves

mont saint michel salades

Champ de salades

mont saint michel carottes

Champ de carottes