région et europe

BACTOSUR

logo_sileban

L'objectif du projet est d'évaluer les risques liés à l'utilisation de nouveaux intrants agricoles de gestion des stress biotiques et abiotiques (biostimulants, biocontrôle, substances de bases, préparations naturelles de plantes) sur la qualité sanitaire de légumes feuilles. L'enjeu est de sécuriser l'utilisation de de ces produits innovants, très souvent inclus comme un des piliers pour l'évolution des itinéraires techniques de production vers un moindre usage de produits phytosanitaires et de protéger ainsi les marchés de la filière légumière normande en allant au-delà de la législation actuelle en matière de contamination bactérienne des aliments.

Pour atteindre l'objectif fixé, le projet Bactosur est organisé en trois phases :

La première phase permet la synthèse des connaissances technique et réglementaire sur les produits et les risques associés à leur composition. L'état de connaissances dressé doit permettre de classer les produits par grandes typologies, au travers du prisme du risque sanitaire, et d'établir une première base de connaissance pour les services techniques, les services qualité et les producteurs. Repérer, a priori, des risques liés aux développements potentiels de bactéries pathogènes (E.Coli, Salmonella, Listeria monocytogenes…) sera l'objectif principal de cette phase qui mobilisera les expertises inter-disciplinaires.

La seconde phase permet d'évaluer, par l'expérimentation, le risque de contamination bactériologique en lien avec l'utilisation d'une à deux typologies d'intrants. Cette phase prévoit d'étudier la capacité de traitements réalisés avec ces produits commerciaux à induire, propager une contamination sur la culture. Ces expérimentations seront réalisées sur deux cultures modèles particulièrement sensibles aux contaminations, la salade et le persil.

La troisième phase permet la diffusion et la capitalisation des références produites vers les professionnels légumiers normands (producteurs, conseillers, agents de filière de production…) et vers les professionnels de santé publique évaluant les produits utilisés en agriculture.

Les principaux résultats finaux / escomptés :

  • - Identifier au travers des données recueillies des catégories de produits à risque.
  • - Pour les plus critiques, caractériser les risques sanitaires
  • - Proposer des voies d'amélioration potentielles des pratiques culturales à risque
  • - Contribuer à développer de nouvelles techniques de production plus en adéquation avec l'agroécologie dans leur dimension sanitaire (de nouveaux systèmes de production validés dans leur dimension sanitaire)
  • - Contribuer à sécuriser l'offre alimentaire légume.
  • - Contribuer à renforcer les compétences régionales en matière de gestion du risque sanitaire
  • - Contribuer à favoriser l'image d'une production agricole normande de qualité
  • - Contribuer à la proactivité de la filière légumière normande

 

 

 Bactérie

Bactérie E.coli


persil

Le persil est une des cultures

qui est ciblée dans ce projet

 

salade

La salade aussi

légumes_travailllés
SALADEPERSIL

Thèmes_travaillés
Innovation Technique production Sécurité alimentaire

Contact :

Philippe D'HOOGHE

Station expérimentale du SILEBAN

19 route de Cherbourg

50760 GATTEVILLLE-LE-PHARE

Mail : p.dhooghe@sileban.fr

 

 

Partenaires financiers

CRN logo_jdn union européenne
agrial gplm

Partenaires scientifiques et techniques

actalia logo_sileban